Music based on a true story

Description | Médias

Retour aux œuvres musicales

Description

Effectif : Double chœur mixte.
Création : 9.11.2014, à la Cité de la Musique de Paris, Sequenza 9.3, dir. Catherine Simonpietri.
Source : Commande du réseau ECHO sur un texte de Raed Yassin
Partition : Télécharger le fichier pdf
Écouter : Télécharger le fichier mp3. Enregistré en direct à la Cité de la musique Paris, le 09.11.2014, avec l'aimable autorisation de France Musique.
Technique : Télécharger le descriptif technique

« Music based on a story based on a true story » est une commande du réseau ECHO, groupe regroupant vingt-et-une salles de concerts dans douze pays d'Europe. Pour marquer le centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale, ECHO a sélectionné douze compositeurs majeurs de la jeune génération, et invités ceux-ci à composer une œuvre dans le cadre du projet « Body of Songs ». La consigne donnée à chaque compositeur était d'écrire une courte pièce chorale sur le thème de la paix et du conflit - passée, présent ou futur - en Europe et au-delà, avec pour les compositeurs une liberté totale dans le choix des textes.

Pour élaborer ma collaboration, j’ai choisi travailler sur un texte très poignant de l'artiste libanais Raed Yassin. « Based On a true Story ». Ce texte est un surprenant essai où Raed Yassin nous partage son intrigante histoire musicale. Né en 1979, il est issu de la génération qui connût à la fois la guerre et les accords de paix de Taif de 1990. Le bruit du vol des avions à réaction, les cris de son frère dans la grotte de Jeita ou une perte d'audition lorsque qu'une mine explosa devant lui constituaient pour Raed Yassin une réalité quotidienne qui n'offre a priori pas une expérience musicale très riche. Mais qu'importe, sa volonté de vivre de la musique le poussa à faire travailler ensemble ces événements, son imagination et ses souvenirs pour créer de toute pièce une œuvre musicale.

« What made for an even stranger experience was that they heard all sorts of weird alien sounds coming out from the depths of the caves. They continued to walk alongside the designated pathways and bridges, searching for the source of these unfamiliar, sometimes dissonant sounds. Suddenly, a group of musicians and a dispersed audience becomes visible. They realize that they have walked into a highly unghoulish echo scared off Mazen Yassin, my older brother. »

Afin de mettre ce texte en musique, j’ai voulu interroger la problématique de l’environnement matériel de la création musicale contemporaine que le texte de Raed mettait en lumière. Dans le contexte européen, je dispose en tant que compositeur d'une grande richesse d'objets à la fois matériels et corporels : une partition arrangée à ma manière, des instruments appropriées, une salle de concert bien spécifique, des musiciens possédant une technique bien à eux. Or il m’est apparu la collaboration avec deux de ces objets était en musique contemporaine sous-estimée : la salle de concert et medium écrit. J’ai donc voulu refaire parler ces deux acteurs sans lesquels l’expérience musicale contemporaine (en temps de paix) ne pourrait exister.

J’ai pour cela divisé le chœur en deux parties : l’ « inside choir », qui se place sur la scène, et l’ « outside choir », qui quant à lui se dissimule tout autour du public, derrière les portes que celui-ci vient de franchir pour pénétrer la salle. Les relations entre les deux chœurs sont de nature purement interactionelle : chaque chanteurs de l’ « inside » ou de l’ « outside » font évoluer la musique par des consignes qui les invitent à transformer leurs chants en fonction de celui des autres : chanter un tout petit plus vite que ce que je viens d’entendre, un peu plus grave, mélanger le rythme que je viens de chanter avec la mélodie du chanteur de l’ « outside », ...

Cette conception de la partition en « consignes » permet de mettre le public au milieu même de l’évolution sonore alors en cours. Entre l’ « inside » et l’ « outside », il est parfaitement placé pour capter avec ses oreilles toutes les micro-métamorphoses qui font avancer l’expression de la musique. Mais cette manière de penser challenge de plus la conception du médium musical écrit tel que nous le connaissons. Celui-ci donne d’habitude aux musiciens la possibilité de savoir ce qu’il doit chanter, avec qui et à quel moment. Ces informations lui permettent d'interagir alors avec ces collègues, afin de créer de la musique. Mon projet propose d’effectuer le chemin inverse : j’ai d’abord écrit des interactions entre les chanteurs, mes fameuses « consignes », pour arriver in fine à de la musique écrite de manière traditionnelle. En effet les seules mesures « en notes et rythmes » sont les quatre dernières, que j’ai voulu comme une parcelle d’écriture émergeant du grouillement déclenché entre les chanteurs depuis le début de la pièce. Ce quatre mesures utilisent les techniques d’écriture de l’Ars Nova (Europe, 14ième s.), qui sont elles aussi fort imprégnées par l'apparition alors neuve du médium écrit en Europe.

Pour en savoir plus sur le travail de Raed Yassin, suivez ce lien.

Médias

Enregistré en direct à la Cité de la musique Paris, le 09.11.2014, avec l'aimable autorisation de France Musique.

Retour aux œuvres musicales